Des terroirs de fraîcheur

Les vignobles du Paradou sont tous situés légèrement en altitude et sur des sols plutôt pauvres afin d’obtenir la meilleure fraîcheur et la meilleure buvabilité possibles, en évitant généralement les orientations plein sud. Pour le Viognier, le vignoble est situé au Nord-Est de Montpellier, entre Nîmes et Uzès, au pied du Massif des Cévennes, sur des sols argilo-calcaires assez pauvres (essentiellement des roches du Jurassique plissées) à une altitude moyenne de 150 à 200 m et qui apportent une légère minéralité dans les vins.

Pour le Grenache, l’essentiel du vignoble est en revanche situé beaucoup plus à l’ouest, au nord de Narbonne, dans le Minervois, à une altitude moyenne de 250 m, sur des terroirs à dominante argilo-calcaires plus riches (terrasses caillouteuses déposés par les rivières de la région lors des grandes crues fluviatiles de l’ère quaternaire) produisant des vins plus charpentés mais très équilibrés.

Climat Méditerranéen et agriculture durable

Les parcelles de vignes de Paradou bénéficient d’un ensoleillement exceptionnel propre au climat méditerranéen qui fait l’unité de la région Languedoc : des hivers doux et des étés très chauds et secs, avec un très grand ensoleillement et des précipitations rares et souvent brutales, plutôt concentrées sur la période hivernale. Les vents dominants sont la tramontane, vent sec et froid qui chasse les nuages, et le marin, vent humide qui au contraire amène les nuages.

Ces conditions climatiques particulièrement propices permettent des maturités optimales mais le souci de l’équilibre des vins l’emporte sur la recherche de la concentration. Elles favorisent aussi le développement d’une viticulture durable. Les frères Chaudière sont attentifs à ce que les vignes du Paradou soient menées avec des pratiques les plus raisonnées en réduisant au minimum l’utilisation d’intrants de synthèse et en privilégiant les amendements organiques et le désherbage mécanique.